Courfaivre église catholique

L'église de Courfaivre, construite au début du XVIIIe siècle, 
a été rénové et agrandi dans les années 1953 et 1954 par l'architecte
Jeanne Bueche à Delémont. 

Vitrail : 2 frises 22,5 x 2,1m, 2 tableaux en chœur,
16 fenêtres de couleur dans les allées latérales inférieures
Technique : Vitrage couleur béton
Pose: 1954

Die zu Beginn des 18. Jahrhunderts gebaute Kirche von Courfaivre
wurde in den Jahren 1953 und 1954 von der Architektin Jeanne Bueche
in Delémont renoviert und vergrössert. 

Buntglas: 2 Friese 22.5 x 2.1m, 2 Bilder im Chor,
16 Farbfenster in den Seitenschiffen unten
Technik: Beton-Buntverglasung
Einbau: 1954

fotojehle 2649
fotojehle 2650

Vitraux

Details

Fernand Léger

Fernand Léger est né à Argentan en 1881. Il étudie l'architecture à Caen, puis se rend à Paris au début du siècle, lieu de rencontre de jeunes artistes tels que Braque, Picasso et Klee. Ses premiers tableaux révèlent l'influence de Cézanne. S'ensuit une ère cubiste du peintre ; mais ce n'est pas le cubisme de Picasso, Braque ou Gris. Aujourd'hui, Léger se lance dans le combat des couleurs, et le tableau le plus important de cette étape est Femme en Bleu, 1912, où le peintre a peint pour la première fois de grandes surfaces de couleur pure. Après la guerre, il revient à l'art figuratif, avec des éléments mécaniques et géométriques (Les Disques, 1918). Son désir d'un art simple, efficace, presque populaire, intégré dans la vie quotidienne, le conduit à de nouvelles techniques et de nouveaux médias : cinéma, Le Ballet mécanique (1924) ; peintures murales, notamment pour le Palais de la Découverte à Paris, 1937, le Palais de l'ONU à New York, 1952 ; mosaïque à Assy (1946) ; vitraux à Audincourt (1951), Courfaivre (1953), Caracas (1954) ; céramiques, sculptures polychromes. Dans les grandes œuvres de représentation d'êtres humains qu'il a créées au cours des dix dernières années de sa vie - Les Constructeurs (1950), La Grande Parade (1954) - la couleur prend presque une vie propre par rapport au dessin. Fernand Léger est décédé le 17 août 1955 à Gif-sur-Yvette.

(Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite))

Fernand Léger ist 1881 in Argentan geboren. In Caen studiert er Architektur und geht dann zu Beginn des Jahrhunderts nach Paris, dem Treffpunkt der jungen Künstler wie Braque, Picasso und Klee. Seine ersten Gemälde lassen den Einfluss von Cézanne erkennen. Dann folgt eine kubistische Epoche des Malers; es ist aber nicht der Kubismus von Picasso, Braque oder Gris. Nun nimmt Léger den Kampf mit den Farben auf und das bedeutendste Bild dieser Etappe ist Femme en Bleu, 1912, wo der Maler zum ersten Mal grosse Flächen von reiner Farbe benutzt. Nach dem Krieg kehrt er zu einer gegenständlichen Kunst zurück, mit mechanischen und geometrischen Elementen (Les Disques, 1918). Sein Wunsch nach einer einfachen, wirkungsvollen, beinahe volkstümlichen Kunst, die in das Alltagsleben integriert ist, führt ihn zu neuen Techniken, neuen Trägern: der Film, Le Ballet mécanique (1924); Wandgemälde, insbesondere für den Palais de la Découverte in Paris, 1937, den UNO-Palast in New York, 1952; Mosaik in Assy (1946); Glasgemälde in Audincourt (1951), Courfaivre(1953), Caracas (1954); Keramik, polychrome Skulpturen. In den grossen Werken mit Menschendarstellungen, die er in seinen zehn letzten Lebensjahren realisiert - Les Constructeurs (1950), La Grande Parade (1954) - macht sich die Farbe gegenüber der Zeichnung beinahe selbständig. Fernand Léger stirbt am 17. August 1955 in Gif-sur-Yvette. 

(Text und Künstlerporträt - © Editions Pro-Jura Moutier 2005)

fotojehle 2695
fotojehle 2696

Vous pouvez également visiter l'église d'Audincourt sous forme de visite virtuelle - cliquez ici

Besuchen Sie auch die Kirche von Audincourt als Virtualtour - hier klicken.